J’ai rencontré beaucoup de personnes dans ma vie depuis que j’ai décidé d’aller vers où mon cœur me portait : des formateurs passionnants, des thérapeutes merveilleux, des membres d’associations engagés, et des clients touchants et beaux, courageux, fragiles et forts à la fois, oscillant entre ces polarités, inconscients de leur propre beauté et de leur propre puissance. Toutes ces rencontres m’ont touchée, remplie, questionnée aussi parfois, elles m’ont appris énormément et je me suis nourrie de toute cette humanité infiniment variée et riche.                                                              

Mais je n’avais jamais rencontré des êtres comme Marc et Cathy Vella. Des êtres touchés par la grâce, incarnant à ce point leurs paroles dans leur vie. Des êtres d’Amour avec un grand « A » !

GENÈSE DE CETTE RENCONTRE

Je travaille actuellement à la création d’un jeu de société, Sweet Me The Game, dont vous entendrez parler prochainement. Depuis le début de l’histoire de ce jeu, une personne que je ne connais pas personnellement m’accompagne, comme un petit ange dans ma tête et dans mon cœur. Il me dit : « Vas-y … Ose … Ouvre-toi … Donne aux autres ce que tu es, car ce que tu es est magnifique … » Oui, oui ! Carrément ! Ce petit ange dans ma tête, c’est Marc Vella que j’ai eu le bonheur de rencontrer virtuellement, par YouTube interposé, il y a plusieurs années. J’avais ensuite lu ses livres et avais été touchée jusqu’aux larmes par certains passages, par certains messages.

Quand Sweet Me a été suffisamment avancé, l’été dernier, j’ai pris mon plus beau clavier, à défaut de ma plus belle plume, et j’ai envoyé un mail à Marc pour lui en parler. Il m’a parlé une rencontre et j’ai eu envie de profiter de cette rencontre, de ce voyage, pour m’offrir un stage qu’il propose et qui me faisait envie depuis longtemps : « Rendre belles les fausses notes de la vie » … c’est inspirant comme thème, vous ne trouvez pas ?

C’est ce stage et cette rencontre avec cet homme merveilleux que je souhaite partager avec vous.

Corinne Chantegrelet

Gestalt Praticienne & Coach professionnelle

Je vous accueille en thérapie, individuelle ou de couple, et en coaching
au Plessis Trévise (94) ou
à Charenton le Pont (94).

06 77 65 64 15

Archives

IL EST DES RENCONTRES …

Il est des rencontres nourrissantes, joyeuses, riches.
Il est des rencontres transformantes, grandi-oses qui te font grandir et oser.
Il est des rencontres douces, belles, puissantes, des rencontres du cœur, des rencontres d’âme à âme.
Il est des rencontres qui font sens, pleines de ce qui est, il me semble, le plus important : l’humanité et l’amour.
Il est des rencontres où l’on reçoit tellement que l’on en est transporté.

Ma rencontre avec Marc Vella, et également avec Cathy, sa femme, a été de celles-là … un condensé de toutes ces rencontres. Une rencontre qui m’a permis de me rencontrer différemment avec mon humanité et mon amour. Une rencontre qui m’a permis de « m’accueillir » un pas de plus et d’accueillir mes fausses notes, au lieu de me « confronter » à elles.

UN « AVANT » ET UN « APRÈS »

De tous temps, j’ai été convaincue de la beauté de l’être humain. Une conviction profonde que cet être magnifique peut tout … s’il ose se donner et s’il sait recevoir. Une conscience aussi de ses fragilités et de ses forces. J’ai toujours regardé cet « autre » avec tendresse et bienveillance, consciente que chacun fait ce qu’il peut de mieux pour avancer, ressentir, vivre, se déployer, être libre.                       

Ce que je ne voyais pas toujours, ce que j’oubliais parfois, c’est que je suis aussi cet « autre », cet être magnifique, fait de fragilités et de forces. Comme beaucoup, il m’arrivait de m’attacher aux fausses notes : les miennes et celles que la vie m’a proposées. Elle est intéressante d’ailleurs cette expression : « s’attacher à » ou « être attachée par » ??? Tournée vers l’autre, non jugeante vis-à-vis de l’autre, j’ai ainsi parfois pu oublier d’être bienveillante avec moi-même.

Cette rencontre avec Marc Vella m’a [ré]alignée. Remise dans mon axe. J’ai osé, à l’occasion de ce stage, devenir cet être libre. Et j’ai adoré ça !!!

AU COEUR, LA MUSIQUE DU COEUR

Marc est un pianiste de talent (je vous invite à visionner quelques vidéos pour en être convaincus). Le voir improviser pour nous fut un réel cadeau. Regarder, voir, sentir la liberté de cet homme à l’œuvre dans son art et ressentir l’émotion du cadeau donné sans attente d’un quelconque retour. C’était vraiment beau !        

Mais le stage ne se limite pas à regarder, il nous invite à vibrer et à être. C’est une réelle expérience de contact en conscience que nous propose Marc. Et pourtant, je n’avais jamais touché un instrument de musique de ma vie, impressionnée par cet objet sublime qu’est un piano demi-queue.

Le passage par le piano, par la musique, a bougé mes certitudes, transformé mes doutes, levé mes barrières, jusque dans mes cellules. C’est comme si cette musique vibrante, donnée avec le cœur, mais aussi jouée à quatre mains avec Marc et avec les autres stagiaires, m’avait permis de revisiter mon histoire pour en écrire une nouvelle, pleine de possibles, de joies et d’ouvertures. Mes cellules ont vibré. Elles ont vécu, j’ai vécu, une transformation. Le message s’est engrammé profondément, je le sens, grâce à la douceur et au regard bienveillant de Marc, grâce à son soutien tout en délicatesse et en puissance. 

Ce que j’ai reçu durant ce stage n’a pas de prix car il vient du cœur, du plus profond de l’âme. Marc a cette intelligence du cœur qui lui permet de saisir avec tendresse ce qui va aider l’autre à bouger, qu’il soit débutant ou confirmé. Il voit la beauté en chacun. C’est exceptionnel et inspirant. Il est un être humain magnifique et il offre cela au Monde en toute humilité.

UN MOIS APRÈS

Parfois la magie d’un stage ne dure pas. Notre émergence s’amenuise, voire s’éteint. Pas cette fois-ci !

Un mois après, je me sens sereine. Je me sens libre. Mes clients en thérapie m’ont parlé d’une lumière nouvelle, d’une posture « particulière », d’une voix « avec quelque chose de différent ». C’est doux ! Je « savais » (ma tête) que j’étais à ma place dans l’accueil de l’autre en questionnement ou en souffrance. Je le « sens » (mon corps et mon cœur) au plus profond de moi. Il n’y a plus de « je suis confrontée à … mes failles, mon histoire, mes défauts, etc. » mais plutôt un « j’accueille mes fausses notes et elles font partie de mon humanité ». C’est cela aujourd’hui que j’ai envie d’offrir à mes clients, à ma famille, mes collègues, mes amis, en toute humilité et tendresse. Merci pour ça Marc !

Une question ? Contactez-moi !

Vous avez une question. Quelle qu’elle soit, je me ferai un plaisir de vous répondre.
Vous souhaitez prendre un rendez-vous ? C’est également ici que ça se passe. 

8 + 8 =